COMPTE-RENDU DE L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE  DE V.S.F. DU 24 MARS 2022

La Covid est toujours présente et fait que peu de personnes se sont déplacées pour l’AG.

De plus beaucoup de messages ont été «bloqués» Pourquoi ? En espérant que tous recevront ce compte rendu.

Présents :

– Marie-Madeleine GIRODIAS (présidente)

– Françoise VERNE

– Marie-Georges PRUNEAU

– Marie-France ALEXANDRIAN

– Evelyne ANTOINE (secrétaire)

Excusées Anne -Marie Dusserre

Chistine Contadriopoulos

Pouvoirs : 34

Total des votants : 39

Communications téléphoniques avec :

– Jean-Claude ANDREÏS (trésorier)

– Soeur Marguerite AUSSAN (présidente d’honneur de laFondation Haïti Partage au Canada)

– Eliane MOUSSIGNAC (directrice de l’orphelinat de Jérémie en Haïti)

Nous aurions dû avoir Marie Antoinette,mais un nouveau tremblement sur le village a fait que les habitants ont été se réfugier en hauteur craignant un raz de marée.

La séance est ouverte à 18h30.

Lecture du rapport moral par Marie-Madeleine :

Question pays, les gangs font la loi, et il n’est pas question que quelqu’un se rende en Haïti. Dommage.

Heureusement nos actions se situent aux Abricots et à Jérémie.

Puisque nous n’avons plus de programme de développement, faute de subventions, nous avons pris une dizaine d’élèves en plus cette année, beaucoup de primaires.

Avec le tremblement de terre et la pénurie alimentaire nous avons offert à tous les enfants de primaire une petite collation.

Les résultats scolaires en moyenne, sont médiocres, mais avec les tremblements de terre, les élèves ont des excuses. Pareil sur Jérémie.

Nous avons pu renouveler les livres usagés au niveau de l’école des Abricots.

Acheter des livres neufs et du matériel pour des élèves non parrainés (voir sur le site mieuxvivreenhaiti  la vidéo).

Pour l’instant cette aide reste ponctuelle car il ne suffit pas de «rentrer dans le programme» pour ne plus rien faire et profiter de VSF. Il faut savoir y rester, en nous fournissant du travail (envois de bulletins et de lettres).Marie Antoinette reste très rigoureuse pour ça.

Le niveau de Français n’est pas très bon et malgré les corrections envoyées à chacun, les fautes d’Orthographe, de Grammaire, de Composition, restent les mêmes.

Concernant Jérémie :

Toujours très difficile d’avoir des factures. Certaines sont mêmes inexistantes.

Quant aux frais scolaires entre le village et l’orphelinat ils sont 4 fois plus élevés même en maternelle. Ce qui ne nous incite pas à les aider plus.

Les murs de l’orphelinat ont été fissurés et les enfants ne pouvaient plus dormir dans leur chambre ou dortoir. La Fondation Haïti Partage a financé les travaux de rénovation-reconstruction des murs antisismiques (photos). Elle achète aussi les denrées alimentaires, qui atteignent des prix exorbitants. Le marché noir se développe ainsi que les vols et la Directrice va faire les achats par petites quantités, de peur de se faire voler les réserves.

A partir du mois de décembre, suite à la demande de prêts de Premis de 2500$, nous avons fait un appel aux dons. Grâce à votre générosité et à celle de nos amis Suisses par un envoi de Western Union de 400FF suisses, Prémis a reçu un total de 3500 € de dons, dont 500 € de VSF.

Quant à la banque auprès de laquelle il avait demandé 2500 $, celle-ci ne lui en a versé que 1900 $.

Tous les donateurs ayant aidés Prémis, nous ont confirmé que c’était un don et non un prêt.

Prévisionnel pour l’année 2022 :

Fixation du montant des cotisations et parrainages.

A l’unanimité, le vote a porté l’adhésion à 25€./an

On ne touche pas aux parrainages.240€

Renouvellement des membres du conseil d’administration :

Nous n’avons plus de nouvelles de notre vice-président : J Michel Augustin. Sa fille est au Danemark et il est allé la rejoindre.

Trésorier : JC Andréïs

Présidente : MM Girodias

Secrétaire : Evelyne Antoine

Vote : OUI à l’unanimité.

Le budget V.S.F. prend-il en charge les parrains défaillants ?

Vote : OUI à l’unanimité.

Renouveler la collation pour tous les élèves de l’école primaire ?

Cette collation journalière minime, est importante pour ces petits qui viennent à jeun à l’école et dont leur travail s’en ressent.

Vote : OUI à l’unanimité.

La scolarisation-éducation est primordiale pour l’association.

Prendre en fonction du budget, un peu plus d’enfants, car beaucoup de parents demandent à Marie-Antoinette de  prendre en charge leurs enfants afin qu’ils aient une chance de faire des études.Eux n’en ayant pas les moyens financiers. Et cette situation s’aggrave touts les ans.

Si V.S.F. accepte, elle pourra le faire dès la rentrée prochaine.

Toujours sous condition que le travail suive et que les parents laissent du temps à leurs enfants pour travailler et lire.

Vote : OUI à l’unanimité.

Voir si Marie Antoinette a des besoins au niveau scolaire.

Lui rembourser ses frais (déplacements quand elle va à la banque et ses cartes téléphoniques) ?

Vote : OUI à l’unanimité.

Prévoir si possible, un petit budget «urgence» : M Antoinette signale que certains enfants ont des problèmes de vue (le glaucome congénital non soigné, rend les enfants aveugles en quelques années). Avec l’aide de Prémis en visite aux Abricots, le problème serait identifié et pour la suite espérons résolu.

Vote : OUI à l’unanimité.

Mica s’adresse à l’hôpital américain de Jérémie pour avoir des consultations gratuites et faire adapter au mieux les montures de lunettes qu’elle reçoit de partout. On peut nous aussi, demander de l’aide aux autres associations, fondations, voire même à Mica.

Beaucoup d’enfants souffrent d’anémie. En cas de besoin, passer par Prémis pour acheter quelques médicaments comme du fer, de la nivaquine «en gros».

Vote : OUI à l’unanimité.

Rapport financier :

Il nous reste toujours l’argent dû à la fermeture des établissements pendant la pandémie et les rentrées scolaires retardées. M Antoinette n’ayant pas acheté de matériel ni payé les scolarités, pendant ce temps ; ce qui lui permet de continuer à financer un peu de nourriture pour TOUS les petits.

Approbation du budget de l’association pour l’exercice 2021.

Vote : OUI à l’unanimité.

La séance est levée à 20 h.

Merci pour ceux qui ne l’ont pas encore fait de penser à renouveler vos adhésions 2022, dons ou parrainages,  sauf ceux par virements automatiques.

Et si vous avez des questions n’hésitez pas : par mail,  téléphone 06 89 32 53 14, whatsapp +33 689 325 314 -les appels  étant filtrés  surtout laissez vos messages.

Merci à tous

Convocation à l’assemblée générale ordinaire pour le jeudi 24 mars, à 18 h 30

Chers amies(s) adhérents(es), donateurs (trices) .

Nous avons l’honneur de vous inviter à participer à l’assemblée générale ordinaire de l’association « Vêtements sans frontière » ou « mieux vivre en Haïti » qui aura lieu le 24 mars 2022 à 18h30 au siège de VSF

320 avenues Pierre Brossolette

5 résidence Anjou

13400 Aubagne

Il faut être à jour de sa cotisation ou la renouveler le jour même pour  participer au vote.

L’ordre du jour sera le suivant :

Nouvelles du pays

• Présentation du rapport d’activité 2021:

 •Au niveau du village des Abricots et des élèves

 •Nouvelles  de l’orphelinat

• Nouvelles de Premis

• Présentation du bilan financier 2021

• Projets  pour l’année 2022

• Renouvellement des adhésions et des parrainages

En espérant que vous puissiez venir, faites nous le savoir. Dans l’impossibilité de vous joindre à nous. Ci-joint un «  bon pour pouvoir » .Celui-ci peut être envoyé par internet à l’adresse mail de l’association  vsfaubagne@gmail.com  ou par courrier postale à Vêtements-sans-Frontière en précisant que vous êtes à jour de votre cotisation.

Donner son pouvoir pour êtres représentés par une personne de votre choix,  lors de l’assemblée générale de Vêtements-sans- Frontière qui aura lieu le 24 mars 2022 à 18h30 au siège de l’association, 5 résidence Anjou, 320 avenue Pierre Brossolette, 13400 Aubagne.  Téléphone 04 42 03 72 83

Votre nom, …………………

Votre prénom, ……………………

Votre adresse, ………………………

Votre adresse

……………………………………………….

mail………………………………… Téléphone …………………………

Remarques

Dater …………………………….. bon pour pouvoir

Signature …………………….. Mettre, ou non,  le nom d’un mandataire

PS : Le renvoyer avant le 23 mars si c’est par courriel. Plus tôt par courrier.

 

Amicalement

 
Vêtements-sans-frontière

Chez Mme Girodias 
320 avenue Pierre Brossolette 

 5 résidence Anjou      

13400 Aubagne 

Quelques informations au sujet d’un de nos parrainé.

Chers amis, adhérents, marraines, parrains, donateurs,

Je vous transmets quelques informations au sujet de Prémis, afin que vous puissiez mieux le connaître et comprendre son parcours. Il est le 7ème enfant d’une famille d’agriculteurs. Scolarisé dans un premier temps dans une petite école à Danglise, très bon élève, toujours premier de sa classe, ses parents ont souhaité qu’il bénéficie de l’enseignement de la fondation Paradis des Indiens (FPI). Il est alors en CE1. Trop jeune à ce moment-là, il est refusé et n’est accepté qu’à l’âge de 10 ans pour entrer en CP. Il avait 13 ans quand j’ai fait sa connaissance en CE2. Prémis était un enfant intelligent, travailleur, toujours au premier rang, posant des questions, s’intéressant à tout et surtout aidant ceux qui avaient des difficultés de compréhension. Brillant élève, il passe son certificat à 16 ans, puis entre en secondaire à Jérémie .Il obtient son bac à 23 ans, âge normal pour beaucoup d’élèves, parmi ceux qui ont la chance de trouver des parrainages. Il tente alors le difficile concours d’entrée de la meilleure des facultés de médecine de Port-au-Prince, Quisqueya, qui a, aujourd’hui,  comme doyen, un Français, Monsieur Christian Raccurt. C’est la seule université – mais privée- à pouvoir enseigner correctement, avec de vrais professeurs et du matériel, évitant ainsi, les redoublements à répétition comme dans les universités publiques, dépourvues de matériel, de salles et parfois d’enseignants faute de rémunération.VSF a fait le choix de poursuivre son aide pendant encore 7 ans, jusqu’à l’obtention de son diplôme en décembre  2018. Sans VSF et ses nombreux parrainages, il n’aurait jamais pu continuer des études universitaires. Déterminé à devenir médecin, se sentant privilégié, il ne s’est pas arrêté malgré toutes les difficultés auxquelles il a été confronté :- 2010 : Tremblement de terre. Il venait de sortir de la faculté lorsque celle-ci s’est effondrée derrière lui. Sa tante, son oncle ainsi que leurs enfants ont été tués. Il était hébergé chez eux, et se retrouva donc dans la rue, au milieu du chaos, sans rien, pendant plusieurs semaines. Lorsque les cours à la faculté ont repris sous des tentes, Prémis a réussi à trouver une pièce pour se loger.- assassinat d’un jeune policier, ami de son frère : il doit déménager en urgence, se sentant lui aussi en danger. Les étudiants sont une cible dans la mesure où ils ont des moyens pour financer leurs études. VSF est intervenu pour l’aider à se mettre en sécurité- grève générale: sans cours ni stage, Prémis est allé aider ses collègues comme bénévole, dans la clinique de la Cité Soleil, le grand bidonville de P au P. Une expérience terrible, et des cas inimaginables en France. Comme VSF ne finance les études que sur les attestations de scolarité, il ne reçoit rien pendant cette année .Persévérant, il démarre son internat au Cap Haïtien, dans le nord du pays.2017, Il vécut un nouveau tremblement de terre!

Non rémunéré, comme tous les internes en Haïti, il se retrouve dans un état de grande pauvreté, n’ayant même pas assez d’argent pour se nourrir. Il termine néanmoins son internat avec succès et notre aide. Une fois diplômés, l’état oblige ces jeunes médecins à faire un an de Service social. Il est affecté à l’hôpital de Jérémie mais l’état « oublie » dès le 8ième mois de rémunérer ces jeunes médecins.

 Plus de quoi se nourrir ! À Jérémie, la population est moins confrontée à la violence des gangs qui sévissent de plus en plus à Port-au- Prince. Mais la nature laisse peu de répit à Haïti. Le 14 Août 2021, Prémis est de nouveau confronté à encore,  un tremblement de terre le troisième ! Toujours bénévole, il se retrouve submergé par le travail avec tous les blessés qui affluent, mais comme il me dit, « il faut penser avant tout aux malades, ce qui est le but de chaque médecin ». Il se fait agresser par un visiteur qui veut voler des médicaments mais il tient bon. Pour survivre, il donne des cours à l’école d’infirmière de Jérémie. Aujourd’hui, il a l’opportunité de reprendre le bail d’une de ses collègues médecins moyennant 5000$. Vu l’insécurité de ce pays, elle et son mari  veulent quitter définitivement Jérémie et Haïti. Pour réussir ce nouveau projet, Prémis a besoin d’argent de cette somme.  S’il a obtenu un prêt pour la moitié de la somme demandée par la Caisse Populaire de Jérémie, celle-ci, à la fin, ne lui donnera que les deux-tiers de la somme demandée qui était de 2500$ . Il lui reste  pour le rachat ce du bail et de l’inventaire, encore 2500 $ à trouver et demande si VSF peut lui faire ce prêt.

 

Des personnes qui le connaissent, et qui l’ont longtemps parrainé me disent, « qu’il a enfin, droit à une dernière chance » de trouver du travail. Pour VSF, il ne peut s’agir que de nouveaux dons, dédiés à ce projet. Nous avons  des promesses d’aide. Celles-ci, mêmes minimes, sont les bienvenues. Les finances de l’association sont  faites pour les 60 parrainages. Par avance je vous remercie pour lui en espérant qu’enfin il puisse y arriver. Si vous désirez aider Premis, vous pouvez envoyer vos dons à l’adresse suivante : Vêtements sans Frontière

320 avenue Pierre Brossolette

5 résidence Anjou, chez Mme GIRODIAS

13400 Aubagne  ou en faisant directement un virement à VSF qui, vous enverra le RIB sur demande.

Avec mes sincères remerciements.

Mmad GIRODIAS. Présidente de VSF

 Amicalement

 
Vêtements-sans-frontière

Chez Mme Girodias 
320 avenue Pierre Brossolette 

 5 résidence Anjou      

13400 Aubagne 

Marie Antoinette, notre responsable, remercie tous les généreux donateurs qui ont permis cette année d’offrir aux enfants de l’école primaire du village des Abricots un petit pain chaque matin ainsi qu’une boisson chocolatée.

Vêtements-sans-frontière

Chez Mme Girodias 


320 avenue Pierre Brossolette 

 5 résidence Anjou      

13400 Aubagne 

 Chers amis bonjour

Quelques nouvelles.

Concernant l’orphelinat, c’est la fondation Haïti Partage, de Montréal au Canada qui prend en charge, en autre,  tous les frais alimentaires. Le tremblement de terre n’a fait qu’accentuer le prix des denrées alimentaires, déjà fort élevées. Les prix ont été multipliés par 3

Nous avons  eu en 2021, deux parrainages en moins, mais un don important nous a permis de  compenser  ce manque

VSF a ainsi pu financer, via les parrainages une partie du salaire des instituteurs, les frais scolaires de nos 30 enfants ainsi que l’achat des futures chaussures et chaussettes .

Nous espérons recevoir les factures dès l’achat ou plutôt, aussitôt  que les camions pourront livrer les marchandises  à Jérémie.

Au niveau du village des Abricots.

Cette année, suite au tremblement de terre, nous avons reçu  des dons supplémentaires. Nous allons pouvoir  offrir aux 200 enfants de l’école primaire des Abricots, pour leur rentrée, le 4 octobre, une petite collation  qui consiste en  un petit «  cabiche » (petit pain rond) avec un petit morceau de chocolat

Il faut dire aussi que cette année nous n’avons pas eu à acheter de livres pour l’école,  ni d’uniforme puisque tout a été acheté l’année dernière.

Cette collation n’est prévue pour pour une durée  de 7 mois, en fonction du budget.

Nous ne savons pas si l’année prochaine nous pourrons de nouveau la reconduire

Les enfants de toutes les  écoles, en général, arrivent en classe le ventre vide car les parents n’ont pas de quoi leur offrir un petit déjeuner.  Quant aux  élèves  qui viennent à l’école primaire du village, la plupart habitent dans  des secteurs différents,  distants de plusieurs kilomètres. Marcher pendant deux ou trois heures fait que ce sont des enfants affamés et fatigués,  que doivent prendre en charge les instituteurs ce qui se ressent dan leurs résultat scolaire

Avant le tremblement de terre, la récolte des ignames avait été  bonne ainsi que celle de l’arbre à pain. Si notre programme de Moringa pouvait reprendre, nous pourrions offrir aux enfants des repas équilibrés.

Les petites marchandes font de nouveau leur apparition et  Marie Antoinette nous dit que « l’on trouve un peu de nourriture ».

Bonne journée à tous

Vêtements-sans-frontière

Chez Mme Girodias 
320 avenue Pierre Brossolette 

 5 résidence Anjou      

13400 Aubagne 

Remerciement aux adhérents.

Marie Antoinette nous présente  les parents de nos boursiers, qui sont venus remercier tous les donateurs. Tous ont marché pendant plusieurs kilomètre pour venir au village. Grâce aux donateurs,  leurs enfants ont la chance de pouvoir poursuivre leurs études. En échange, les élèves doivent écrire une lettre et donner  un bulletin trimestriel à Marie Antoinette, qui nous l’envoie et qui seront ensuite  envoyés aux différent(es) marraines et parrains. . Tout passe par notre coordinatrice, personne de confiance, Marie Antoinette. Un supplément de travail, qu’elle assume  avec reconnaissance vis à vis de tous ceux qui nous aides.

Agression d’un de nos filleuls

Prémis Azor est un médecin bénévole, venu soigner les blessés du séisme. Il a été sévèrement malmené la nuit du samedi 14 août 2021, par un individu originaire de la région sur la cour de l’hôpital Saint Antoine de Jérémie.

L’agresseur, résident des Etats-Unis, en vacances en Haïti a été tout de suite arrêté et mis en garde à vue au commissariat de Jérémie, il a été ensuite libéré sous les ordres d’un juge de Paix au lendemain.

Les autres médecins qui étaient sur place au moment de l’incident, ont donné la même version des faits. Tout en demandant justice et réparation pour leur collègue.


https://jcomhaiti.com/un-medecin-severement-tabasse-par-un-individu-a-lhopital-saint-antoine-de-jeremie/L’agresseur,
Concernant le tremblement de terre, nous vous tenons au courant dès que possible.

 Amicalement


Vêtements-sans-frontière

Chez Mme Girodias 
320 avenue Pierre Brossolette 

 5 résidence Anjou      

13400 Aubagne 

Chers amis, adhérents, parrains et donateurs

Bonjour à tous.

Vous  qui vous intéressez au fait d’envoyer des enfants à l’école car vous pensez que leur avenir est dans l’instruction, donateurs, adhérents,  marraines et parrains, nous vous remercions  de penser à renouveler vos dons, adhésions et parrainages  pour l’année  2021, si vous n’avez  pas opté pour le prélèvement mensuel. 

Merci à tous ceux qui l’ont déjà fait

Suite au dernier virement de l’association, Marie Antoinette est allée à Jérémie pour acheter les tissus, nécessaires pour la confection de 26 uniformes, par les couturières et les couturiers du village. Les heureux bénéficiaires font partie des enfants  les plus pauvres, souvent orphelins du village ou des alentours . 

Outre les uniformes  69 enfants ont eu une paire de chaussures et  chaussettes. Obligatoire pour pouvoir rentrer en classe. Ce qui représente pour ces gamins de vrais cadeaux. 

Bien sûr les chaussures semblent être « à l’avantage ». C’est normal dans ce pays où avoir une paire de chaussures -neuve-, n’arrive jamais.

 Marie Antoinette,m’a invitée à la rejoindre sur  WhatsApp afin d’assister à cette distribution. 

La vidéo était de très mauvaise qualité. J’ai bien essayé de filmer avec mon téléphone l’écran WhatsApp, mais comme je n’ai pas un téléphone performant, les images étaient de très mauvaise qualité

  L’adhésion est toujours à 20 € par an  et le parrainage à 260 € , Soit 20€ par mois , plus 20 € d’adhésion   

Vous  pouvez régler soit directement sur le compte bancaire de l’association dont vous avez reçu, le RIB, par courriel (Nous pouvons vous le redonner par  mail,) ou en envoyant votre don, à l’adresse suivante

Vêtements sans frontière, 

 chez MM Girodias

 320 avenue Pierre Brossolette,

5 résidence Anjou

13400 Aubagne.